Quand les films et dessins animés mettent nos enfants en danger

Pourtant mère de trois enfants, il a fallu que j’aie des petits enfants pour me rendre compte que tout ce que l’on raconte sur ce que font les enfants qui s’inspirent des dessins animés et autres films,  sont des risques potentiels à ne pas négliger, et même devenus des faits avérés .

Discussion avec mon petit fils Stéphan, 6 ans.  Contexte : Il y a 2 ans environ,  il  a été surpris en train de monter sur la rambarde de la mezzanine, haute de 4 m,  avec un parapluie  (cf séquence du Film «  Mary Poppins »). Sévèrement réprimé par ses parents, il semblait avoir abandonné l’idée quand tout récemment, il a récidivé mais  cette fois ci sans parapluie. Témoin de la scène, j’ai dû intervenir en essayant de trouver les bons mots qui le dissuaderont une bonne fois pour toute de retenter l’expérience, c’est-à-dire descendre de la mezzanine au salon sans passer par les escaliers :

  • Stéphan, descends de là tout de suite, c’est trop dangereux ce que tu fais, viens ici.
  • Mais pourquoi mamie, je veux juste voler, tu sais comme   Peter pan ; tu sais hein, il a bien expliqué qu’il suffit de bien fermer les yeux et y croire, et comme ça on peut voler  comme lui.
  • Descends de là mon chéri , et viens voir mamie, on va parler.

Une fois  qu’il est descendu :

  • Écoutes moi bien Stéphan, les films sont des inventions des grandes personnes, et tout ce qu’on y voit n’est pas réel ; personne ne peut voler comme ça. Promets moi de ne plus essayer, si tu étais tombé, tu aurais eu au moins une jambe brisée ; et tu sais, il n’y a pas de jambe à acheter au marché (expression très utilisée en malgache pour dire qu’il est très facile de perdre un œil, un membre ou autre chose mais que le remplacer est impossible , pour dire  que  ça n’a pas de prix, que c’est trop précieux pour prendre le moindre risque )
  • Oui mais c’est pas grave mamie, après hein, on va remplacer ma jambe cassée avec  une jambe de bois, et je serais comme  Barbe de Requin , tu sais , comme dans Super 4 (un autre DA) et là il  me fait le geste d’un homme marchant en claudiquant avec une canne
  • Mais je te dis que ce sont des films, en vrai ce n’est pas du tout comme ça …
  • Mais n’aies pas peur  mamie, car  même hein, si on me coupe aussi le bras avec un sabre, et il fait le geste avec sa main coupant son autre  bras , eh ben, j’aurais un crochet en fer  à la place et je serais à la fois comme Barbe de Requin et comme Capitaine Crochet   ( Toujours dans Peter Pan) ;  tu vois ? je te dis que c’est pas grave… et là il me donne des bisous

Et là, j’ai compris que la situation est grave, et qu’il y a des décisions à prendre. Le lendemain,  pas rassurée du tout , je me suis mise à faire des recherches sur internet et je suis tombée sur cet article :

 Une fillette de 6 ans se jette du 43ème étage en voulant imiter un manga : Le drame s’est produit samedi après-midi dans le quartier chic d’Abeno, à Osaka, au Japon.
Une famille a regardé le DVD d’un manga racontant l’histoire d’enfants ayant le pouvoir de voler. Quelques instants plus tard, la fille, âgée de 6 ans, a escaladé la rambarde du balcon, haute de 1 mètre, avant de se jeter du 43ème étage.
Le corps sans vie de la fillette sera retrouvé quelques instants plus tard au pied de l’immeuble. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’enfant a tenté d’imiter les héros de la vidéo: des enfants ayant le pouvoir de voler.
En 2009, un garçon de 9 ans est décédé à New-York, en sautant du toit de son immeuble muni d’un parachute fabriqué avec un sac en plastique. Il voulait imiter son personnage favori de jeu vidéo.

J’ai eu des frissons en lisant cet article, et en imaginant ce qui serait arrivé si aucun de nous n’avait été présent lors des tentatives de mon petit fils. Et qui sait ce qu’il pense de ce que je lui ai expliqué, j’ai bien senti à la manière dont il m’a répondu qu’il ne réalisait pas du tout la gravité des conséquences d’avoir un accident, d’avoir un bras ou une jambe cassé.

Alors, s’il vous plait, aidons nos enfants: que faire? ne pas les laisser voir la télé ni jouer n’est pas la solution, mais en même temps, les films et dessins animés, les jeux vidéo pour enfants sont de plus en plus violents; les surveiller en permanence ?  ne pas les laisser sortir ? pas évident non plus car même l’appartement peut devenir le plus dangereux des pièges. Ne pas en parler pour ne pas leur faire peur ou les tenter ?  ou leur faire peur en leur expliquant les risques s’ils veulent tenter des expériences? Les laisser faire pour qu’ils comprennent que c’est dangereux ? J’avoue sincèrement qu’aucune de ces propositions ne me semble efficace, et je me sens impuissante, et  je commence à avoir vraiment peur…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *