Avez-vous déjà vécu ces expériences? (partie de 3/3)

En ce qui concerne les rêves en général, les différentes interprétations font que les études dans le domaine sont loin d’être finies,  et que ceux qui ont consacré des écrits pour définir  ces différents rêves , regroupés dans ce qu’on appelle l’onirologie ou la science de l’étude des rêves (définition Wikipédia) , eux même s’accordent à dire que beaucoup de paramètres rentrent en jeu : d’abord la subjectivité de l’individu, son vécu, la période, la phase de sommeil , les phases lunaires etc  ,ce qui en fait une science qui est loin d’être exacte. C’est pourquoi vos apports dans ce domaine (témoignages, commentaires) seront les bienvenus.

A titre d’exemple toujours,  dans cette dernière partie, voici des «explications» découlant  de ce que les « victimes »  pensent être les causes de l’expérience relatée dans la  seconde partie, causes qu’on va conforter avec d’autres sources ;

Je tiens à préciser que, quand je fais ce « rêve » , et compte tenu de la sensation très désagréable par laquelle je sais que je vais passer, je m’efforce de me réveiller ; Des fois j’y arrive dès que «ça » commence ,mais des fois , je n’émerge qu’à la fin,  phase ou j’arrive à bouger en émettant  des sons.

Voici les explications que j’ai pu rassembler :

  • Cause médicale, spasmophilie ou autre, suite à un manque de magnésium, de calcium ou d’un autre élément qui engendrerait un malaise dont les symptômes sont plus ou moins ceux que j’ai décrits, un peu similaires à ceux d’une crise d’épilepsie ;

Mais là, les « victimes » s’accordent tous à dire qu’au réveil, ils sont tous très fatigués, ce qui n’est pas mon cas ; Et comment expliquer  alors les signes avant coureur de la « crise »,  comme la sensation du chat qui passe, ou le hululement d’un hibou ?

  • Cause surnaturelle : telle que la présence d’une sorcière, qui s’amuserait à terroriser à distance  les gens dans leur lit, surtout quand il y a un mourant ou une veillée mortuaire dans le quartier ;  Il se pourrait même que la « sorcière »soit  quelqu’un qui  dort dans la maison : la bonne, la vieille tante que l’on héberge etc ; Et dans ce cas, on me conseille d’éviter d’évoquer ces choses en en parlant surtout la nuit, parce qu’il y a de grands risques qu’ « elle » entende .

Ce que moi j’ai un peu de mal à accepter parce qu’avant de dormir, j’en appelle, et j’ y crois,  à la protection des anges avant de fermer les yeux ;  sinon, avec ma fenêtre ouverte, si sorcière il y a, elle ferait plus que me « chatouiller » dans mes rêves, non ?

  • Autre cause, encore « plus » surnaturelle : comme la présence d’une entité aliène, qui voudrait se manifester, qui nous rendrait visite et nous étudierait durant notre sommeil ; Ce qui expliquerait l’état de veille paradoxal  défini plus haut, et l’incapacité des « victimes » à bouger et à parler.

Une cause possible mais qui me semble trop irréelle en l’absence de toute autre preuve tangible de cette présence extraterrestre ; A mon humble avis, de telles entités devraient laisser une trace, même infime, de leur passage.

Dans tous les cas, ce phénomène,  je suis sure, n’est pas un fait isolé ; je le vis encore mais moins souvent que comme  j’étais une adolescente ;  A vrai dire, et cela malgré ma santé qui se dégrade en rapport avec mon âge, il tend à se raréfier, ce qui n’est pas trop logique par rapport aux causes médicales sus citées, parce que je suis anémiée, avec une carences chroniques en calcium etc

C’est pourquoi je vous livre cet écrit, dans l’espoir  d’inciter les « profanes », par opposition aux onirologues, à apporter leurs visions dans ce domaine que je trouve personnellement passionnant et encore pas assez exploité.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *